road skyline traffic street town highway 100590 pxhere.com
#Actualite #Ble #Cereale #Ciment #Commerce #Economie #Exportation #Huile #Inflation #Riz #Cameroun
Agence Ecofin
4 mai 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Mai 2022 à 07:30

La guerre en Ukraine vient exacerber la hausse des prix des denrées alimentaires et de l’énergie, induite par les goulots d’étranglement dans les chaînes d’approvisionnement.

Une lettre du 22 avril dernier signée du ministre du Commerce (Mincommerce) et adressée au gouverneur de la région de l’Est indique la nouvelle stratégie du gouvernement pour enrayer le phénomène des pénuries de certains produits dans les marchés. 

Dans ce document consulté par Stopblablacam, le Mincommerce, Luc Magloire Mbarga Atangana demande au gouverneur de cette région le « renforcement des mesures de contrôle à l’exportation » de produits de grande consommation. Il s’agit du ciment, des huiles raffinées, de la farine de blé, du riz, des céréales produites localement, etc.

Cette mesure fait suite au constat des « pénuries aggravées que l’on observe sur le marché national », justifie le Mincommerce. Le gouverneur est appelé à prendre « des mesures immédiates visant à la suspension, jusqu’à nouvel avis, de l’exportation desdits produits ».

Un responsable du Mincommerce contacté nous renseigne que la région de l’Est n’est pas la seule à avoir reçu cette instruction du ministre. D’autres régions, à l’instar du Sud ou du Littoral, sont également concernées.

Le Cameroun fait face, depuis plusieurs mois déjà, à une inflation des prix des produits dans les marchés. Comme autre mesure pour contenir la hausse, le Mincommerce a rendu publique une nouvelle liste de produits dont les prix doivent faire l’objet d’une approbation du gouvernement. Dans la même veine, une nouvelle liste de produits dont les prix sont désormais soumis à homologation a été adoptée.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.