#Afrique #Altrad #Cameroun #Economie #Emplois #Entrepreneuriat #Entrepreneurs #Entreprise #Gabon #Gaz #GrandsTravaux #Industrie #Petrole #Senegal #Travail #Congo
Thomas Dupleix
14 juin 2022 Dernière mise à jour le Mardi 14 Juin 2022 à 14:41

Leader mondial des services industriels, Altrad s’est implanté au Congo en 2016 avec le rachat de l'historique Prezioso. Mais ce n’est qu'en octobre 2021 que le groupe international a fait l’acquisition de la société Cides Congo, créée en 2013. Activités, évolution, perspectives ou encore liens avec le groupe Altrad : entretien avec Florent Manchon, Directeur d’Altrad Cides Congo.

Altrad Cides Congo est une entreprise de 12 salariés pour cinq gros pôles d’activités. « Nous faisons tout ce qui est travaux sur corde, inspection CND, mise en place de lignes de vie, énumère l’entrepreneur. Nous sommes vraiment spécialisés dans les diverses activités liées au travaux en hauteur. » La société propose par ailleurs de la formation et de la vente de matériel. 

SAM 1574

Cides mise ainsi sur le Oil & Gas et les plateformes avec les gros clients pétroliers. Mais la société compte aussi sur d’autres types de clients comme les brasseries, pour qui elle met en place des lignes de vie sur les toitures et les échelles. « Nous sommes aussi sur le développement d’un nouveau pôle qui proposera des teams building et des activités hors cadre de travail telles que la descente en rappel, l’escalade, ou la tyrolienne », complète Florent Manchon.

changement poulie de haubannage G1200

Des Alpes françaises aux plaines congolaises

De quoi ramener ce Français originaire des montagnes savoyardes à ses premières amours. « Pour ma part, ça a débuté en France où je faisais déjà de l’escalade et de l’alpinisme, se rappelle-t-il. « Ensuite j’ai intégré une société de travaux sur corde spécialisée dans les travaux publics qui n’existe plus malheureusement. » La suite ? C’est le départ pour l’Afrique où sa famille est alors installée : Cameroun, Gabon, puis finalement le Congo. « Nous avons monté la société en 2013, explique Florent Manchon. Au fur et à mesure on s’est développé, on a élargi nos activités et on est reconnu, aujourd’hui, comme les spécialistes des travaux sur corde, en tout cas au Congo. » 

056f3a5a 70a8 47e5 8425 5e95b0e72226

Mais l’ambition est de gagner d’autres marchés de la région. « Nous souhaitons nous développer sur le reste de la de l’Afrique centrale », assure Florent Manchon. Et c’est justement là qu’intervient l’apport du groupe Altrad grâce à qui la société « va pouvoir se développer géographiquement. C’est une bonne opportunité. » Par ailleurs, grâce à la filiale Prezioso implantée depuis 35 ans dans le pays, Altrad Cides Congo va pouvoir diversifier ses activités en proposant notamment de l’inspection CND (Contrôle Non Destructif) Radio Numérique, de l’échafaudage, du sablage, de la peinture ou encore du calorifugeage. « Une réelle synergie se met en place, se réjouit l’entrepreneur. Nous travaillons d’ailleurs en ce moment au Sénégal sur le projet Tortue avec ALTRAD SNKP SENEGAL. »

JUMPER

Ambition et humilité 

L’intégration au groupe Altrad a fait du bien à sa société, estime Florent Manchon. Déjà forte d’ « une bonne réactivité », d’ « une écoute client réel » et d’ « un respect des exigences », la nouvelle entité Altrad Cides Congo jouit désormais, en plus d’ « une mobilité importante au centre de l’Afrique », d’ « une grande expérience dans les projets Oil & Gas mais aussi industries et brasseries », ainsi que d’une volonté de former au maximum du personnel local. « On partage les mêmes valeurs, confie son directeur, le courage, l’humilité, et puis toujours le travail en confiance. Pour nous c’était vraiment le bon choix : ça va nous permettre de nous développer. »

SAM 1132

Crédits photos : ©Altrad Cides Congo

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.