fibre optique
#Actualite #Afrique #Construction #Digital #FibreOptique #Numerique #CoteDIvoire
Agence Ecofin
30 juin 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 30 Juin 2022 à 07:30

Le précédent plan national de développement de Côte d’Ivoire, 2016-2020, a contribué à une croissance économique moyenne de 5,9 %. L’Etat veut mieux faire avec le nouveau. Il est décidé à puiser davantage dans le potentiel du numérique en consolidant les services et l’infrastructure.

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Amadou Coulibaly, a annoncé la construction d’un centre de données et le développement du réseau national de fibre optique à 7 000 km d’ici 2025. Ces investissements qui s’ajouteront à d’autres, prévus dans le cadre de la réalisation de la stratégie nationale de développement du numérique, contribueront à soutenir le développement économique national.

Le ministre a dévoilé ces projets, le 15 juin, à Abidjan lors d’un échange qu’il a animé durant la rencontre de présentation du financement du Plan national de développement (PND) 2021-2025 par le groupe consultatif chargé de son élaboration. Amadou Coulibaly a déclaré que le centre de données et le réseau de fibre optique sont les priorités de son département, car ils constituent le socle de la transformation numérique que le pays veut accélérer.

Le centre de données permettra de regrouper en un seul endroit sécurisé l’ensemble des services publics, que dématérialise actuellement le gouvernement, et garantira leur efficacité. Le réseau de fibre optique permettra au gouvernement d’apporter l’Internet à haut débit, indispensable à l’accès aux services dématérialisés et aux opportunités socioéconomiques, dans tous les foyers tout en réduisant le coût.

Le gouvernement de la Côte d’Ivoire a adopté la stratégie nationale de développement du numérique à l’horizon 2025, lors du Conseil des ministres du 22 décembre 2021. Elle est bâtie sur sept piliers que sont : les infrastructures numériques ; les services numériques, les services financiers numériques ; les compétences numériques ; l’environnement des affaires dans le secteur de l’économie numérique ; l’innovation, la cybersécurité ; et la confiance numérique.

Selon la Banque mondiale, l’économie numérique pourrait rapporter à la Côte d’Ivoire plus de 5,5 milliards $ d’ici 2025, plus de 20 milliards $ d’ici 2050, si les pouvoirs publics ainsi que le secteur privé renforcent les investissements dans les cinq piliers fondamentaux du numérique que sont les infrastructures, les plateformes, les services financiers, l’entrepreneuriat, et les compétences, rappelle We Are Tech. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.