#Altrad #Energie #EnergiesRenouvelables #Industrie #VieDesEntreprises #Afrique
Fiona Urbain
4 mai 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Mai 2022 à 18:30

Le groupe Altrad, 60 000 salariés dans le monde se développe fortement en Afrique. Ecomnews a pu interviewer le directeur Afrique et les représentants des filiales des différents pays.

Altrad Services Africa a commencé ses opérations au Gabon à la fin des années 70 en suivant la compagnie pétrolière française ELF. Depuis, Altrad Services Africa s’est étendu aux principaux pays africains de l’oil and gas tels que l’Algérie, l’Angola, le Congo Brazzaville, le Nigéria, le Ghana, la Côte d’Ivoire et la Guinée Equatoriale.

Avec ses 1 300 employés répartis dans 6 pays d’opération, Altrad Africa emploie près de 95% de collaborateurs locaux et seulement 5% d’expatriés. Ceci est le résultat des programmes de formation permanente initiés dans les différents pays d’implantation, permettant à Altrad Africa d’être perçue comme une entreprise locale, de participer à l’amélioration de l’économie locale et de proposer des coûts réduits aux clients. 

Altrad Africa est également propriétaire de grands actifs tels que des cabines de sablage/peinture, un grand stock d’échafaudages, des ateliers d’isolation. Ce qui permet de répondre rapidement à la demande des clients, tout en respectant les règles internationales strictes en matière de santé, de sécurité et d’environnement.

Un continent principalement tourné vers le marché Oil & Gas 

A l’opposé du marché européen où le secteur de la construction est régi par des règles européennes strictes pour renforcer la sécurité au travail et qui permet à Altrad Europe de proposer ses équipements, l’Afrique n’a pas encore mis en place de telles règles. Tout type de construction est donc autorisé, en utilisant des échafaudages très bon marché quand ils ne sont pas en bambou. Dans ces conditions, il est difficile pour une entreprise comme Altrad, soucieuse de la sécurité de ses employés, de proposer des offres compétitives sur le marché africain de la construction, même si celui-ci évolue lentement dans la bonne direction. 

A l’inverse, les entreprises privées telles que Total E&P, Shell, BP… du marché Oil & Gas ont toujours placé la prévention des risques professionnels à un niveau élevé pour éviter tout incident qui pourrait rapidement devenir fatal. Ainsi, plus de 90% de l’activité d’Altrad Africa se situe aujourd’hui dans le secteur Oil & Gas. 

Le projet Oil & Gas le plus célèbre réalisé par Altrad Africa est le Girassol FPSO Revamping Project de 2009 à 2017, qui a rassemblé toutes les activités principales du Groupe : Revêtements, Echafaudages, Travaux sur cordes, Isolation, Protection passive incendie… 

Depuis lors, Altrad Africa continue d’assurer des services de maintenance majeurs sur les actifs offshore ouest-africains les plus connus tels que Girassol (Total E&P Angola), Greater Plutonio (BP Angola), Kizomba (Exxon Angola), Ngoma (ENI Angola), Egina (Total E&P Nigeria), Erha (Exxon Nigeria), Bonga (Shell Nigeria), Abo (ENI Nigeria), Moho Bilondo (Total E&P Congo), Aseng (Noble Energy Guinée Equatoriale), Sendje Ceiba FPSO (Trident EG)…

Tout en continuant à accroître ses parts de marché dans les pays où il opère actuellement, Altrad Africa se tourne vers l’avenir, là où de nouvelles découvertes de pétrole et/ou de gaz sont faites, et notamment vers le Sénégal, le Mozambique, l’Ouganda et la Tanzanie.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.