usine voiture
#Actualite #AfriqueDuSud #Chine #Economie #Egypte #Gouvernement #Industrie #Kenya #Tanzanie #Transport #Usines #Vehicule #Rwanda
Agence Ecofin
31 janvier 2022 Dernière mise à jour le Lundi 31 Janvier 2022 à 17:30

Le Rwanda envisage de devenir une économie neutre en carbone, d’ici 2050. Pour ce faire, le gouvernement a lancé un projet pilote de motos électriques en 2020. En 2018, les émissions des véhicules ont été désignées comme la principale source de pollution à Kigali, la capitale du pays.

Une nouvelle usine de montage de véhicules électriques a été installée au Rwanda, a annoncé ce mercredi 26 janvier, l’Autorité rwandaise de gestion de l’environnement (REMA Rwanda). 

Construite par la société chinoise « Tailling Electric Vehicule » (TAILG), elle est située dans la zone industrielle de Gahanga, dans le district de Kicukiro. Elle sera spécialisée dans le montage, la vente et l’entretien de « véhicules électriques à énergie nouvelle » tels que les vélos, les scooters et les tricycles.

A travers cette initiative, TAILG contribue à « la réduction des émissions mondiales et à la promotion de l’économie verte ». Au Rwanda, la société veut contribuer au passage « à un système de transport durable, propre et efficace, abordable et rentable ».

« Nos produits amélioreront les besoins de transport des Rwandais, car les véhicules électriques sont conçus en tenant compte du terrain du Rwanda », a précisé M. Tiger Hoo, directeur général de l’usine cité par Xinhua.

Le Rwanda a adopté un plan de « croissance verte et de résilience climatique » en 2011 qui se poursuit jusqu’en 2050. Il vise à répondre aux défis croissants du changement climatique. Ce plan consiste en plusieurs principaux points qui sont entre autres, l’intensification de l’agriculture, la diversification agricole sur les marchés locaux et d’exportation, la gestion intégrée des ressources en eau et planification, l’utilisation et la gestion intégrée des terres, l’écotourisme, la conservation et le paiement des services écosystémiques et un système de transport efficace et résilient.

Au titre des transports, les autorités ont lancé un projet pilote de motos électriques en 2020. Il vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre. La même année, le pays s’est également engagé à atteindre un objectif de réduction de ces gaz de 38%, d’ici 2030.

Notons que TAILG est basée en Chine, et dans plus de 75 pays dans le monde. En Afrique, la société est présente en Afrique du Sud, en Egypte, au Kenya, en Tanzanie et au Rwanda.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.